Apprendre à sentir les arômes d’un vin?

comment-sentir-un-vin

Le principal critère de jugement d’un grand cru repose essentiellement sur les aspects olfactifs de ce dernier. Le vin, comment le “sentir“, est-ce qu’il est “bouchonné” ? Comparé aux autres sens, notre odorat demeure encore le sens qui est le plus sensible, soit environ un millier de fois supérieur par rapport au sens du goût.

Grâce à l’odorat, il est possible de discerner une multitude et une infinité en termes qualitatifs et quantitatifs de sensations, qu’il s’agisse d’odeurs agréables ou désagréables.

Cependant, il est primordial de savoir quelle méthode faut-il adopter pour sentir un verre de vin, et à quoi faut-il s’attendre lorsque vous sentez un vin ? Nous allons commencer dès maintenant à nous y intéresser et à le découvrir par nous-mêmes !

Points clés

1. Quand vous sentez un vin, souvenez-vous de toujours accorder une attention particulière aux arômes provenant du fruit, et de toujours mieux apprendre à identifier les vins qui méritent un examen.

2. Quand vous fermez les yeux pour sentir, il faut d’abord songer à la précision, ne cherchez pas trop à forcer à réessayer et à faire fatiguer votre nez parce que ce dernier risque d’être saturé et vous ne pourrez plus rien identifier.

3. En effet, en matière de vins, les arômes ne sont ni ajoutés ni synthétiques, ils résultent directement des procédés de fabrication ainsi que des souvenirs olfactifs acquis au cours de notre existence. Le fait de parler de souvenirs au lieu de notes particulières peut donc constituer un excellent point de départ.

4. Dissocier les arômes primaires des arômes secondaires et tertiaires est un exercice auquel vous allez vous initier progressivement. Dans un premier temps, efforcez-vous plutôt de découvrir un arôme qui caractérise le vin dans son ensemble.

Vin bouchonné :
En général, Les vins dits ” bouchonnés ” dégagent des odeurs de liège, de carton mouillé, la terre humide ou la moisissure. Ce sont des odeurs particulièrement désagréables qui se dégagent de ces vins.

Pourquoi sentir le vin ?

Savoir renifler le vin consiste essentiellement à étudier le vin, à découvrir les sensations engendrées par le vin ainsi qu’à éveiller ses sens gustatifs en vue de la prochaine étape. Les arômes sont particulièrement révélateurs et étroitement associés à notre mémoire. Qui plus est, le sens gustatif est intimement connecté à l’odorat, comme on peut aisément le constater en se pinçant simplement les narines en mangeant. Vous constaterez que vous ne tirez pas toutes les saveurs de ce que vous mangez en vous pinçant les narines. Voilà pourquoi, et plus encore, renifler son vin constitue un aspect vital du processus de dégustation, et peut révéler toute sorte de nuances et de découvertes.

Avant de passer à la dégustation d’un vin, laissez-vous d’abord être séduit par la puissance des arômes du vin qui se font en trois phases :

Le premier nez du vin

Il s’agit des arômes qui se libèrent au repos du vin. Il convient donc de remplir son verre au tiers pour pouvoir y plonger aisément son nez.

Libérer les arômes

Aérez le vin afin de dégager les arômes, secouez le verre en faisant former un petit geste circulaire avec le pied du verre, à table ou en l’air.

Le deuxième nez du vin

Ce sont les arômes qui se manifestent en général après l’aération, normalement ceux-ci se révèlent plus clairs et un peu plus prononcés, si les arômes ne se révèlent pas, cela peut être dû au fait qu’il est endormi, il faut alors lui accorder du temps et le remuer un peu plus vigoureusement par la suite ou le décanter.

Dès lors que l’on sait discerner ces éléments, il convient également de déterminer les différentes variétés d’arômes, permettant ainsi de recueillir des renseignements sur le cépage dont est issu le vin, sur le processus d’élaboration ou sur son âge, entre autres.

Décanter :
Action visant à transvaser la bouteille de vin en carafe dans le but de renforcer et de réveiller le bouquet.

Cépage :
Un cépage est un type de plant de vigne, cultivé, et caractérisé par des particularités biologiques. Par extension on parle du raisin et de la plante en elle-même. C’est la matière première de tous les vins.

À quoi vous attendre en reniflant un vin ?

Tout au long du processus d’élaboration du vin, depuis le vignoble au vieillissement, certaines substances aromatiques émergent et en fonction de la phase pendant laquelle il est élaboré c’est-à-dire la période de vinification, on peut différencier 3 types d’arômes :

Arômes primaires

Les arômes primaires sont ceux qui résultent du type de raisin, de la zone de culture, de la constitution du terrain et du climat. Ils sont typiques aux vins encore jeunes et les notes aromatiques qui se dégagent du bouquet peuvent avoir un caractère floral, végétal, fruité, minéral ou bien épicé.

Arômes secondaires

La plupart des arômes secondaires sont le résultat de la fermentation alcoolique et malolactique. Ces arômes varient selon la variété des levures et selon les facteurs propices à la fermentation, comme l’aération ou les conditions de température. Ces arômes sont le plus souvent doux et comportent des notes aromatiques de fermentation (levure, chapelure…), lactiques (lait, yaourt, fromage frais…) et amyliques (banane, caramel, vernis…).

Arômes tertiaires

Le troisième et dernier type d’arôme, également appelé “bouquet”, est celui qui a été acquis pendant la phase de maturation du vin en barrique et ensuite celui en bouteille. Dans cette phase, on peut constater que les arômes sont plus complexes et donnent aux vins leur finesse, créant ainsi des grands crus exceptionnels. Parmi les arômes que nous pouvons découvrir dans ce contexte, nous trouvons des arômes floraux-légumes (truffe, champignons, camomille…), des arômes de confiserie (fruits rouges, abricots, figues, noix…), des arômes boisés et balsamiques (eucalyptus, encens, cannelle, pin…), des arômes animaux-empyreumatiques (cuir) et des arômes de confiserie (miel, noix de coco, cire d’abeille…).

Le processus de reniflage

Un grand nombre de guides ou même un sommelier vous conseilleront de commencer à sentir votre vin en plongeant le nez directement dans le verre et en inspirant un grand coup. Bien sûr, vous pouvez procéder de cette façon, mais il est conseillé de commencer par sentir le vin par-dessus le verre pour recueillir les arômes primaires avant de poursuivre plus loin votre quête. Ces arômes constituent en effet les premiers effluves issus des vins le plus souvent des notes fruitées ou épicées constituant en grande majorité le bouquet.

Quand vous aurez saisi l’arôme principal du vin, vous pourrez alors approfondir davantage. Placez ensuite votre nez dans le verre, puis fermez les yeux (cela vous permettra de mieux vous concentrer) et inspirez profondément. Laissez ces premiers arômes plus intenses vous envahir et essayez de déceler les arômes plus subtils et plus doux qui se cachent derrière. Que découvrez-vous ? Rappelez-vous que quand il est question de la dégustation et de la découverte du vin, aucune réponse n’est mauvaise. Les senteurs auxquelles vous êtes confronté sont en grande partie liée à vos souvenirs… Par conséquent, il se peut très bien que deux individus humant le même vin décèlent des informations différentes !

En général, les vins blancs se montre généralement plus fruité que les vins rouges et dégage généralement des arômes de fruits exotiques comme la banane et l’ananas, d’agrumes et d’écorces de citron et d’orange, ou même d’herbe coupée, d’air marin salé ou d’épices douces telles que le poivre blanc. Quant au vin rouge, il diffère grandement selon les bouteilles auxquelles il est destiné.

Pour terminer

En bref, il n’est pas du tout facile de sentir le vin si vous commencez dans ce domaine, mais avec de la pratique, vos compétences en matière de dégustation se développeront tout naturellement. En outre, c’est en partageant un moment inoubliable autour d’un bon pinot noir ou d’un vin blanc plein de fraîcheur avec les personnes qui comptent le plus pour vous que vous pourrez contribuer à apporter joie et bien-être.

Bouquet:
Le bouquet reflète tous les arômes ressentis dans le cadre de l’examen olfactif.


Réalisez le Quiz du Palais

Nos vins du moment

Menu